Archives du tag: pédagogie steiner à la maison

nos journées Notre famille pâques printemps

Ce que le printemps apporte…

Après une période difficile, j’ai retrouvé beaucoup d’espoir et les joies du printemps à la campagne me permettent de me ressourcer. Il y a toujours nos chèvres et leur chevreaux auprès de qui nous passons beaucoup d’agréables moments. Il y a aussi une petite chatte abandonnée que nous avons adopté qui vient de faire 3 chatons. Je mesure l’importance de leur présence pour mes enfants et surtout pour ma petite Apolline qui s’occupe d’eux à mes côtés. Elle me dit que quand elle sera grande elle sera fermière et maman. J’aimerai beaucoup que l’un de mes enfants fasse un métier auprès de la terre et des animaux. Chez nous c’est une sorte de ferme de poche. Je rêverai de le faire à plus grande échelle avec l’un des miens.

Évidement c’est la période des semis et le potager et la petite serre font partis de notre travail quotidien. Quel plaisir de jardiner avec un petit de cet âge ! Tout est émerveillement et envie de faire. J’ai aussi commencé les premières cueillettes pour nos tisanes. Les jeunes feuilles de noisetiers sont un délice mélangées à du tilleul.

Ici Appoline joue en bordure de notre bois dans un champs où nous surplombons la vallée de la Loire

Avril ça aura été aussi l’IMMENSE joie de trouver enfin un petit bois près de la maison à acheter pour poursuivre mon autre aventure d’animatrice forest school avec l’association 1,2,3 nous irons aux bois et la création du site internet pour présenter nos activités.

En avril, mon énergie créatrice m’a entrainé vers la conception d’une quinzaine d’ensembles Waldorf pour Bébés. Il a fallut teindre mes tissus avec des végétaux, coudre les sacs de lin, faire les poupées waldorf et y glisser de beaux petits jouets en bois de l’atelier des peupliers. Si vous me suivez sur instagram vous aurez sans doute suivi leur avancé.

Avril c’était aussi le mois de l’inspection pour Anselme. A présent fini l’inspecteur en costard/cravate dans la cuisine, nous sommes dorénavant inspectés par de charmants professeurs dans le collège de notre secteur et c’était plutôt chouette.

Ce mois ci j’ai dévoré quelques romans. Lire me nourrit, me fait oublier, voyager, réfléchir, remplit mon réservoir romantique et émotionnel. J’ai pleuré en lisant “une vie entre deux océans“, adoré lire la vie d’anglais de Cornouailles de notre époque et de leur ancêtres dans “la ferme du bout du monde“, apprécié lire une nouvelle saga romanesque de Barbara Wood retraçant le chemin de 3 femmes docteurs américaines depuis les années 60 “les battements du coeur“. Et enfin un roman allemand qui parle aussi de plusieurs générations de femmes “le gout des pépins de pomme“. Boite à dons, médiathèque et mes parents sont mes fournisseurs de livres.

Ce mois ci sur france culture dans de cause à effet, une émission sur l’industrie de la mode m’a particulièrement plu. Pas trop catastrophiste et très documentée avec des invités “à la pointe”, on y parle teintures végétales et beaucoup d’espoir de voir cette industrie se transformer pour arrêter de polluer.

Justement en parlant de mode et vêtements, je me sens très proche et très inspirée par cette maman qui a un blog et un compte instagram merciraoul. Ses photos et ses mots sont toujours très justes, elle m’est d’un vrai réconfort et soutien en ce qui concerne la vie simple, le zéro déchet et l’éducation de ses enfants.

Enfin Avril cela a été aussi Pâques et les œufs. Avec mes plus jeunes, nous avons beaucoup décoré d’œufs, dessiné et peint des œufs, fait notre jardin de pâques, notre table des saisons. Nous avons chanté les titres printaniers et de pâques de nos cd préférés. Nous avons ressortis nos beaux livres et celui qui a été le plus apprécié par Appoline est sans doute “Flocon et le lapin de Pâques ” et toujours la revue fanette et filipin et les numéro du printemps. Aujourd’hui c’était Pâques et chez nous c’était en toute simplicité à la maison et pour Appoline un petit “plus”,  un tapis feutrée la mare et ses canards que je lui ai fait.

Je vous souhaite une belle fin d’avril, j’espère que vous aussi vous avez reçu dans vos vies de l’espoir et des signes pour que nous continuons de nous occuper de nos enfants dans la joie auprès de cette nature encore si généreuse.

à bientôt et j’apprécie toujours vos commentaires même si je mets parfois du temps à y répondre.

 

anniversaire waldorf jardin d'enfant pédagogie steiner

Un anniversaire

 

Mon bébé à trois ans et ce jour là c’était notre petite reine – traditionnellement dans la pédagogie Waldorf les enfants aiment porter une couronne faite à leur intention – Cette couronne jaune était celle de son frère, j’avais pourtant prévu de lui en faire une mais je n’ai pas eu le temps et celle-ci gratte alors c’est inévitable pour l’an prochain !

Nous avons organisé une simple et belle journée. Un repas en famille avec des petits encas rigolos trouvés dans cet excellent livre La cuisine des enfants . Au gouter les grands parents et quelques cousins sont venus nous rejoindre. Le matin j’avais pris le temps de lui raconter son histoire sous la forme d’un conte sur table -l’histoire de sa venue sur terre, les petites anecdotes, et les grands moments de ces trois années ;  Il y avait aussi un petit autel d’anniversaire près de la table des saisons que j’ai installé les jours d’avant et qui est resté une semaine après, il y avait une carte, une photo d’elle, trois bougies et des fleurs. Je n’ai pas pris de photos. Histoire d’anniversaire et autel sont deux rituels d’anniversaire issus de la pédagogie Steiner waldorf qui sont très nourrissants pour l’enfant. Trois ans est le bon âge pour commencer et mes grands enfants apprécient toujours l’autel, j’ai arrêté de leur conter leur histoire autour de leur 9/10 ans mais peut être aimeraient ils encore !?

Et il y a eu des cadeaux. Trois livres : les trois poules de Sonia, Les enfants étoile (en anglais que j’ai traduit) et L’anniversaire dans la petite maison de la prairie (an anglais aussi, nous collectionnons ces livres certains ont été publiés en français).

Pour nos sorties dans la nature et surtout pour les journées en foret avec l’association “123 Nous Irons Aux Bois” , un sac à dos Vaude (sac à dos écologique et très fonctionnel, je n’achète pas de synthétique mais pour ce genre d’équipement je ne trouve pas d’autres alternatives)

Enfin mon petit cadeau fait mains, un renard fabriqué avec des anciens lainages de bébés que j’ai teint. Le tutoriel de ce renard a été crée par Willowynn. C’est en anglais mais très simple à traduire.

C’est donc une grande fille qui ‘m’accompagne à présent et nous sommes en transition douce vers le rythme du jardin d’enfant Waldorf à la maison. Je vous reparlerai de tout cela très prochainement (mes ressources, notre rythme, les activités manuelles, les histoires….)

à très vite pour un nouvel article au sujet de mon nouveau livre qui sort en librairie le 6 septembre et une surprise..

classe 3 pédagogie steiner

Les 7 jours de la création, pédagogie Steiner à la maison

Premier jour de la création. "Lumière soit !" aquarelle d'Anselme
Premier jour de la création. “Lumière soit !”
aquarelle d’Anselme

Conformément au programme de la pédagogie Steiner/Waldorf c’est en classe 3 que l’on raconte les histoires de l’ancien testament aux enfants qui sont dans leur neuvième ou dixième année. (L’étude de l’ancien testament fait aussi partie du socle commun des connaissances de l’éducation nationale en France)

J’ai eu envie de partager avec vous le travail qu’a réalisé Anselme au mois de novembre dernier.

Cinquième jour : "Poissons agitez vous dans les eaux" aquarelle d'Anselme
Cinquième jour : “Poissons agitez vous dans les eaux” aquarelle d’Anselme

Voici les explications de Guy Chaudon, professeur à l’école steiner de Colmar, dans 1,2,3 soleil de juin 2011

Entre neuf et dix ans, l’enfant vit un éveil de conscience. Son moi prend soudainement conscience de lui même. Parallèlement son regard sur le monde extérieur devient plus perçant. Deux réalisés s’offrent à lui, s’opposent même : la confiance de la petite enfance face aux dures lois de la nature. C’est un moment de crise. Le moi est appelé à s’affranchir de la quiétude enfantine, il doit oser affronter ce monde nouveau. Beaucoup perdent leurs repères à cet âge, pleurent, s’isolent ou deviennent agressifs. 

C’est à cet âge que sont racontés les grands mythes fondateurs (…) ces mythes décrivent la création du monde, la naissance de l’homme, parlent d’un âge d’or, de félicité et d’innocence primordiale…mais aussi de chute, de rejet,d’isolement, de souffrance et même de mort. Les splendeurs divines s’estompent, l’homme est exclu du paradis. Tous cependant donnent naissance à des héros capables d’affronter la tête haute les dures réalités de la terre. Qu’ils se nomment Caïn, Fion, Jacob, Noé, Siegfried…qu’importe chacun a su faire face à son destin , a su se redresser !

Ces grandioses images sont accueillies avec intensité et soulagement par les enfants en désarroi. Elles leur montrent que le moi est capable de rassembler l’énergie et la force en lui, pour accepter son destin, sa chute, son individualisation,aller de l’avant, oser. Ragaillardi, rassuré le moi de l’enfant peut continuer son évolution.

En plus de tout cela l’étude de ces histoires est l’occasion de pratiquer le français : orthographe, composition, expression orale, écriture cursive,…

C’est aussi une période très riche car il y a beaucoup de peintures à l’aquarelle sur papier mouillé à faire. Les couleurs tout comme les histoires accompagnent l’âme et les sentiments des enfants.

creation

C’est à nouveau avec plaisir que j’ai lu les histoires de la création racontées par Jacob Streit dans son livre “Et la lumière fût” .

Je me suis aussi inspirée du guide gratuit que l’on trouve en ligne sur le grade 3 et nous avons lu un très bel album sur la bible.

Un article de Hervé Gaudu sur la création selon la bible, une période en troisième classe, a été publié dans le 1.2.3 soleil de juin 2014

Concrètement voici comment nous avons travaillé :

*10 mn de rythme pour redescendre dans son corps (récitation des tables en marchant)

*5mn où Anselme racontait à sa manière l’histoire lu précédemment

*15 mm écriture d’une légende pour le dessin de la veille

*1 heure d’aquarelle sur papier mouillée (1préparation du matériel, 2peinture guidée, 3puis peinture libre, 4rangement du matériel)

*pause grignotage ou du midi

*écoute de l’histoire suivante soit avant le repas du midi soit l’après midi

Sixième jour : "Terre anime toi d'animaux de toutes sortes"aquarelle d'Isabelle
Sixième jour : “Terre anime toi d’animaux de toutes sortes”aquarelle d’Isabelle

 

Vous trouverez dans le guide Waldorf toutes les indications pour les peintures, c’est en anglais mais c’est très facilement traductible, au pire vous pouvez utiliser google traduction.

Durant les séances de peintures je peint toujours avec Anselme c’est d’une part plus motivant et inspirant pour lui  et c’est aussi une façon de lui enseigner des techniques simplement en me regardant. Je donne quelques consignes qu’il doit respecter mais il reste libre dans son dessin.

Sixième jour, des écureuils Aquarelle d'Anselme
Sixième jour, des écureuils
Aquarelle d’Anselme

Enfin une fois toutes les aquarelles faites et légendées, Anselme a fait une page de titre puis nous avons relié son travail pour en faire un très beau cahier.

cahier

A présent nous allons nous contenter de lire la suite des histoires des fils de Caïn et de l’arche de Noé. Avec Adèle il y a quelques années nous avions continué à faire un cahier avec dessins/aquarelles/écriture, cela avait été un très long travail.