Jours de décembre

Voilà un peu à quoi ressemblent les journées depuis la mi novembre : matin à la maison pour jouer et travailler et après midi au jardin – agrandissements au potager, plantations d’arbres, pâture des chèvres poules et chevaux,

le matin j’accompagne Appoline dans la découvertes des lettres ou des chiffres, nous travaillons par période de 3/4 semaines. Je sais combien vous aimeriez que je détaille ici toutes mes ressources et la manière dont je m’y prends mais je n’ai définitivement plus l’envie ni le temps de le faire, j’espère que mes photos pourront vous donner des idées. Pour le découverte des lettres j’utilise les histoires du cahier des lettres d’Hélène Besnard. Pour les chiffres je compose à ma façon en m’inspirant du Waldorf. Je n’ai jamais trouvé de cahier d’activité en maths qui se rapprocherait de la pédagogie Waldorf afin que je puisse de temps en temps me tourner vers quelque chose de déjà prêt. Un idée à soumettre aux éditions Nathan ? Avec mon fils de bientôt 14 ans j’essaie tant bien que mal de savoir ce qui est utile d’apprendre dans le programme de l’EN car je ne peux plus à ce niveau faire du Steiner/Waldorf. J’ai espoir que l’année prochaine le collège alternatif de la Ruche bleue s’installera près de chez nous car vraiment c’est difficile pour nous tous même si il est mieux à en école à la maison qu’au collège traditionnel.

En ce moment gérer l’instruction en famille me pèse un peu et je le mesure ce soir en me relisant mais je sais que c’est passager….Alors je trouve de quoi me ressourcer dans mon activité d’animatrice forest school. Vous pourrez voir sur le blog de l’association pleins de belles photos qui illustrent ce qui s’est passé en décembre

Et puis le temps de l’avent est arrivé, ce fût une belle respiration , un moment où j’ai réussi à me détacher du chaos mondial. Je suis restée centrée grâce à ma spiritualité et aussi grâce aux enfants et à mon conjoint mais aussi par ma connexion à mes frères et sœurs d’âme, à la terre mère et au créateur/Dieu/Déesse. Le passage du solstice du 21 décembre associé à la grande conjonction ont été très forts pour moi et je me réjouie à présent d’être entrée dans l’ère du verseau, temps de la liberté. Je suis prête à vivre les challenges et les évènements qui nous attendent encore ces prochaines années car je sais qu’un monde plus beau est possible et qu’il va arriver de mon vivant.

Nous avons fait des bougies, toutes sortes de bougies en cire d’abeille. Nous en utilisons tellement ! Soit pour éclairer notre petit autel de prière et pour prier, pour la table des saisons, pour la crèche,pour la couronne de l’avent. D’ailleurs j’ai fait un tutoriel dans le numéro spécial Noël de La petite fabrique magasine

Nous avons un rituel des sablés de Noël et tous les ans nous en offrons à toute notre famille et aux voisins dès le 24 décembre. C’est beaucoup de travail pour moi et les enfants mais nous avons été récompensé par les sourires et les échanges avec les voisins . Cette année 2020 a marqué définitivement les personnes dans leurs relations sociales et j’ai eu plaisir à retrouver des “gens normaux” lorsque j’ai frappé à leur porte enfin à une exception prête….

Après ce fût le temps des repas de famille et des cadeaux. Appoline a reçut une nouvelle poupée – une grande , que j’ai faite- elle fait désormais partis de la famille. Elle ne la quitte plus et s’occupe d’elle comme une vraie petite maman. C’est je crois son plus beau cadeau de Noël…et je suis modeste ;))

Je vous envoi de la force, du courage et beaucoup de lumière rose clair et dorée.

2 Commentaires

  • 30 décembre 2020 - 20:03 | Permalien

    Nous aimons aussi fabriquer des bougies en cire d’abeille… mais en dehors de l’avent je pense peu à les allumer. Bonne fin d’année

  • Delphine
    16 janvier 2021 - 15:25 | Permalien

    Bonjour Isabelle
    Je viens de lire tous vos articles sur Noël. Que de belles idées et ambiances!
    Ici nous avons fait pendant 2 ou 3 ans un calendrier de l’Avent mais j’ai abandonné car l’attente rendait Pitchou extrêmement anxieux -ce qui n’était bien sûr pas le but.
    D’autre part, c’est toujours un défi pour moi de fêter Noël en vivant dans l’hémisphère Sud et ses journées interminables à cette période, j’essaie d’adapter cette tradition à notre réalité estivale en mettant l’accent sur l’abondance qu’il y a en cette saison et la gratitude qui en découle.
    J’envisage de faire une période d’introspection plutôt au moins de juin pour précéder le solstice d’hiver -qui est célébré dans la culture autochtone. Le calendrier de l’Avent pourrait d’ailleurs être adapté à cette période puisque Pitchou n’aurait pas la perspective de “jour des cadeaux” (même si j’essaie de limiter la chose, depuis qu’il a fêté une fois Noël en Europe, cela l’a profondément marqué). J’ai beaucoup aimé votre calendrier avec les 24 “noix bougies”!
    Merci pour toutes ces inspirations!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.