Le 2 et le 3

La réponse à l’énigme qu’a posé le roi égal était : les yeux sont deux.

mon dessin…j’essaierai de faire mieux

Puis dans l’après midi j’ai commencé la lecture “des deux frères” de grimms. Dans ce conte il y a beaucoup de paires, de deux (les jumeaux, les animaux, le vol des oiseaux,objets…). Ce conte est formidable pour des enfants à partir de 6/7 ans (et des adultes).La lecture de ce conte dure une petite heure, nous l’avons lu en trois fois.

puis nous avons cherché des choses qui sont deux (sur notre corps,…)

Et aussi fait des jeux avec les sacs de haricots (lancer deux fois, marcher deux fois avec le sac sur la tête, aller et retour, etc)

Pour le trois la solution de l’énigme était ma petite famille : papa maman et Anselme (ou Adèle)

Nous avons aussi dessiné un triangle qui a trois côtés

Anselme participe beaucoup et je trouve que pour lui c’est très bien. Pour Adèle cela peut paraître facile mais cela ne l’est pas toujours (elle écrit souvent les chiffres à l’envers). Et là elle découvre comment cela s’écrit ainsi que les chiffres romains.

Ici le but est de connaitre la qualité des nombres (l’essence du chiffre). Nous ferons plus d’ activités de comptage à la fin de ce bloc (mais au quotidien il y en a tant, surtout en cuisine).

Et aussi pendant la journée nous nous sommes amusés à trouver les 3. Trois crêpes, trois cuillères, trois oeufs, etc….

4 Commentaires

  • 4 octobre 2010 - 13:07 | Permalien

    Super! Merci de nous partager ce que tu fais. C’est inspirant! Je commencerai le bloc de maths dans deux semaines!

  • 6 octobre 2010 - 0:57 | Permalien

    Tu introduis chaque nouveau chiffre par une énigme, c’est ça ?
    Et as-tu fait une transition qui lie le I au II, par exemple ?

  • admin
    6 octobre 2010 - 7:53 | Permalien

    carine,
    oui par une énigme énoncé par le roi égal (je l’ai dessiné pour chaque énigme et je le montre aux enfants, l’énigme est écrite dans une bulle)Peut être que certain fabriquent un roi en feutrine?
    Non, dans le curriculum que j’ai , elle ne propose pas de transition pour passez entre les deux chiffres. Il s’agit surtout ici de comprendre la qualité du chiffre. Comment il s’écrit, etc.
    Tu penses que c’est difficile pour un enfant cette transition ?

  • Carine
    6 octobre 2010 - 13:53 | Permalien

    Merci de cette précision !
    Je pense que pour le roi, chacun fait comme il lui plaît 😉

    Je ne sais pas si la transition est difficile pour l’enfant, sans doute pas tellement car l’enfant a déjà expérimenté les chiffres et surtout dans les premières années, je pense qu’ils sont souvent marqués par le passage de 1 à 2 et à 3.
    Mais je pense que cela donnerait plus de sens, peut-être.

    Et ce que je me demandais, c’est que j’ai souvent lu que dans la pédagogie Steiner qu’on insiste sur l’importance du 1 et du fait que tout vient du UN… Et donc que les enfants, quand ensuite on introduit les manipulations des chiffres, découvrent en premier la division et non l’addition. ça c’est quelque chose qui m’intéresse fort !

    Et comme Walid me parle beaucoup des chiffres, je lui disais l’autre jour que le 1 est un peu comme l’alpha et l’oméga (avec d’autres mots), qu’il est là en premier, qu’il est l’individu qu’on ne peut pas couper en deux, tout en pouvant être la totalité. Comme je l’ai dit juste verbalement sans images concrètes couchées sur le papier par exemple, et que Walid avait l’air de vouloir davantage comprendre, j’ai alors juste illustré que une dizaine, par exemple, était plus grande que les autres chiffres seuls.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.