Archives de la catégorie: mandalas

artisanat automne la nature mandalas pédagogie steiner

Simplement avec des feuilles

Photo issu du livre “Painting and drawing in waldorf school classes 1 to 8 ” floris book

C’est à nouveau la saison des feuilles ! Depuis combien d’années je ramasse les feuilles d’automne… je crois que cela remonte à mon enfance. Jusqu’à cette année j’utilisais des annuaires et des dictionnaires pour les presser et les faire sécher et cette année je me suis offert un presse fleur. J’aurai pu le confectionner moi même mais je ne suis pas très douée en menuiserie et visserie. Bref, nous voilà avec une belle collection de feuilles pour faire des dessins de feuilles, des animaux, des personnages, des mandalas, des dégradés. A Noël nous ferons des bougies à la cire d’abeille ornées de feuilles.

Appoline (3 ans) apprécie d’étaler la colle au pinceau sur l’arrière de la feuille. Elle adore utiliser le presse fleur (ranger les feuilles, visser, sortir les feuilles…). Elle profite à sa mesure de cet artisanat sans pour autant pouvoir le réaliser réellement. Je pense que c’est vers 4/5 ans qu’un enfant aimera composer un dessin avec des feuilles sèches.

Anselme (11 ans et demi) aime laisser libre court à son imaginaire en créant des animaux. C’est pour lui l’occasion de reconnaitre les arbres d’où proviennent les feuilles et de réaliser des dégradés de couleurs.

Dans Painting and drawing in waldorf school, le collage des feuilles est conseillé à partir de la classe 3 (ce2)  pour travailler les dégradés et les transitions de couleurs.

J’aime faire ces activités avec les enfants, cela nous connecte toujours plus à la Nature, aux arbres, aux couleurs et à toutes les énergies de l’automne.

 

la nature mandalas

photos d’hiver

un mandala fait dans une bouse de vache, la pleine lune et un arc en ciel !

mandalas

Mandalas de graines

Pour inspirer les enfants à faire des mandalas j’ai ressortis mon livret et j’ai proposé d’égrainer des gousses et autres capsules glanées ici et là. J’avais aussi découpé avec l’orange du petit déjeuner, des formes triangulaires ou rectangles dans l’écorce de l’orange. Les enfants ont découvert comme des joyaux lorsqu’ils ont ouvert les grosses gousses et qu’ils ont trouvé des graines violettes et zébrées. Ce fût une belle surprise pour nous trois.

Je crois que pour initier les enfants aux mandalas il faut avoir un support, un tracé, qu’ils peuvent remplir. les jeux de symétries sont difficiles pour les petits mais c’est justement une magnifique façon de les aborder. Plus tard à même le sol, avec ce que nous offre la nature, ils pourront se lancer.