nos journées Notre famille pâques printemps

Ce que le printemps apporte…

Après une période difficile, j’ai retrouvé beaucoup d’espoir et les joies du printemps à la campagne me permettent de me ressourcer. Il y a toujours nos chèvres et leur chevreaux auprès de qui nous passons beaucoup d’agréables moments. Il y a aussi une petite chatte abandonnée que nous avons adopté qui vient de faire 3 chatons. Je mesure l’importance de leur présence pour mes enfants et surtout pour ma petite Apolline qui s’occupe d’eux à mes côtés. Elle me dit que quand elle sera grande elle sera fermière et maman. J’aimerai beaucoup que l’un de mes enfants fasse un métier auprès de la terre et des animaux. Chez nous c’est une sorte de ferme de poche. Je rêverai de le faire à plus grande échelle avec l’un des miens.

Évidement c’est la période des semis et le potager et la petite serre font partis de notre travail quotidien. Quel plaisir de jardiner avec un petit de cet âge ! Tout est émerveillement et envie de faire. J’ai aussi commencé les premières cueillettes pour nos tisanes. Les jeunes feuilles de noisetiers sont un délice mélangées à du tilleul.

Ici Appoline joue en bordure de notre bois dans un champs où nous surplombons la vallée de la Loire

Avril ça aura été aussi l’IMMENSE joie de trouver enfin un petit bois près de la maison à acheter pour poursuivre mon autre aventure d’animatrice forest school avec l’association 1,2,3 nous irons aux bois et la création du site internet pour présenter nos activités.

En avril, mon énergie créatrice m’a entrainé vers la conception d’une quinzaine d’ensembles Waldorf pour Bébés. Il a fallut teindre mes tissus avec des végétaux, coudre les sacs de lin, faire les poupées waldorf et y glisser de beaux petits jouets en bois de l’atelier des peupliers. Si vous me suivez sur instagram vous aurez sans doute suivi leur avancé.

Avril c’était aussi le mois de l’inspection pour Anselme. A présent fini l’inspecteur en costard/cravate dans la cuisine, nous sommes dorénavant inspectés par de charmants professeurs dans le collège de notre secteur et c’était plutôt chouette.

Ce mois ci j’ai dévoré quelques romans. Lire me nourrit, me fait oublier, voyager, réfléchir, remplit mon réservoir romantique et émotionnel. J’ai pleuré en lisant “une vie entre deux océans“, adoré lire la vie d’anglais de Cornouailles de notre époque et de leur ancêtres dans “la ferme du bout du monde“, apprécié lire une nouvelle saga romanesque de Barbara Wood retraçant le chemin de 3 femmes docteurs américaines depuis les années 60 “les battements du coeur“. Et enfin un roman allemand qui parle aussi de plusieurs générations de femmes “le gout des pépins de pomme“. Boite à dons, médiathèque et mes parents sont mes fournisseurs de livres.

Ce mois ci sur france culture dans de cause à effet, une émission sur l’industrie de la mode m’a particulièrement plu. Pas trop catastrophiste et très documentée avec des invités “à la pointe”, on y parle teintures végétales et beaucoup d’espoir de voir cette industrie se transformer pour arrêter de polluer.

Justement en parlant de mode et vêtements, je me sens très proche et très inspirée par cette maman qui a un blog et un compte instagram merciraoul. Ses photos et ses mots sont toujours très justes, elle m’est d’un vrai réconfort et soutien en ce qui concerne la vie simple, le zéro déchet et l’éducation de ses enfants.

Enfin Avril cela a été aussi Pâques et les œufs. Avec mes plus jeunes, nous avons beaucoup décoré d’œufs, dessiné et peint des œufs, fait notre jardin de pâques, notre table des saisons. Nous avons chanté les titres printaniers et de pâques de nos cd préférés. Nous avons ressortis nos beaux livres et celui qui a été le plus apprécié par Appoline est sans doute “Flocon et le lapin de Pâques ” et toujours la revue fanette et filipin et les numéro du printemps. Aujourd’hui c’était Pâques et chez nous c’était en toute simplicité à la maison et pour Appoline un petit “plus”,  un tapis feutrée la mare et ses canards que je lui ai fait.

Je vous souhaite une belle fin d’avril, j’espère que vous aussi vous avez reçu dans vos vies de l’espoir et des signes pour que nous continuons de nous occuper de nos enfants dans la joie auprès de cette nature encore si généreuse.

à bientôt et j’apprécie toujours vos commentaires même si je mets parfois du temps à y répondre.

 

jardin d'enfant pédagogie steiner

L’école de l’hêtre, une école Steiner-Waldorf à la ferme

Hélène Thibaud, la fondatrice est une enseignante expérimentée formée à la pédagogie Waldorf

Depuis le mois de septembre 2018, plusieurs familles se réunissent autour d’Hélène Thibaud une enseignante, Caroline Chatriot une agricultrice en biodynamie et Christiane Fontaine membre fondatrice de la première école Steiner Waldorf en Belgique, pour la création d’un jardin d’enfant – école maternelle.

L’école va s’installer sur la ferme de Caroline à Saint Omer de Blain située à 10 minutes de Blain et de Savenay en Loire Atlantique . Ce lieu est une magnifique opportunité pour son cadre naturel près du canal de Nantes à Brest et pour la vie à la ferme avec des animaux (brebis, vaches, ânes et cochons)

Caroline souhaite créer autour de sa bergerie et fromagerie un vrai lieu de vie. En plus de l’école elle va accueillir un producteur de petits fruits. Elle souhaiterait aussi qu’il y ait une autre production animale et végétale.

L’école envisage la construction d’un bâtiment en éco-construction de 100m2

Cette pédagogie ayant un lien très étroit avec la nature, il est essentiel que cette démarche écologique s’inscrive tant dans les matériaux utilisés que dans les activités faites avec les enfants. Mais étant donné l’absence de sources de financement public, elle a besoin de trouver des sources de financement extérieur à l’école pour permettre la construction de ce bâtiment. C’est ce sur quoi les membres fondateurs et les parents se mobilisent afin que l’école ouvre ses portes en 2019.

 

Petit aperçu du fonctionnement alternatif de l’école

  • L’enfant y sera accueilli de 2 à 6 ans révolus et restera dans le même groupe d’âge mélangé tout au long de la maternelle. Il sera accompagné par une enseignante formée à la pédagogie Steiner-Waldorf et une assistante. Un jeune volontaire en service civique sera également présent pour aider au quotidien.Une cuisinière sera présente pour la préparation de repas biologiques.
  • L’école accueillera les enfants du lundi au vendredi de 8h45 à 16h15. Une garderie sera proposée de 8h30 à 8h45 le matin et de 16h15 à 18h30 le soir.
  • Déclarée auprès de l’Education Nationale l’école est privée et « hors contrat ». De ce fait elle ne reçoit aucune subvention de l’état. Les ressources proviennent exclusivement des familles qui paient la scolarité des enfants, des diverses activités complémentaires, de la vente du marché de Noël, de la tombola aux portes ouvertes, des dons, …
  • L’école est gérée par une association loi 1901 qui met à sa disposition les locaux et assure la gestion courante, notamment des salariés.

Hélène Thibaud met en scène des spectacles de marionnettes à la manière des jardins d’enfants pour faire connaitre le projet et commencer à récolter des fonds.

L’école de l’Hêtre met en œuvre la pédagogie

de Rudolf Steiner dont le but est

d’éduquer l’enfant

dans le respect de son individualité.

 

La pédagogie Steiner Waldorf est originale, humaniste, ouverte sur le monde et respectueuse de l’enfant dans toutes ses dimensions, tout en respectant l’environnement.

Les divers enseignements s’adressent à la fois à la tête, au cœur et à la volonté de l’enfant par le moyen de l’expérience, de la pratique de l’exercice, pour acquérir savoir et savoir- faire.

Inventivité, créativité et autonomie se développent chez l’enfant au fil du cycle scolaire, et permettent de fonder l’équilibre de l’homme de demain.

Cette pédagogie est exceptionnelle car elle est basée sur une connaissance approfondie de la nature humaine, elle respecte totalement les étapes de développement de l’enfant et de ses rythmes propres.

Elle s’adresse à tous les enfants qu’ils soient Intellectuels- Manuels- Artistes- voir « différents »...

Le dialogue permanent entre parents et pédagogues permet de définir pour chaque enfant le parcours le mieux adapté.

 

Toutes les activités, vécues dans une atmosphère calme et chaleureuse, sont absorbées de façon artistique et vivante en sollicitant l’imagination.

 

Le projet de l’école de l’hêtre est ambitieux, mais il n’en est pas moins réalisable économiquement et il est nécessaire philosophiquement et humainement.

Car c’est aussi de cela dont il est question : la préoccupation fondamentale de l’école est de contribuer à construire une société composé d’individus plus libres, plus autonomes, plus responsables de leurs actes et plus respectueux de ce et ceux qui les entoure.

En France plus de 2500 élèves sont scolarisés dans une école Waldorf, 

En Suède, Allemagne et Angleterre les écoles Waldorf sont très fréquentes et sont parfois subventionnées par les collectivités.

L’école à besoin de soutien et d’investissement de familles autour de sa création

Rejoignez le groupe Facebook de l’école pour suivre son actualité : les prochaines réunions d’informations, sa participation à des manifestations, ses spectacles de marionnettes, …)

Contactez Hélène Thibaud au 06 72 21 12 16 ou Christiane Fontaine au 06 52 19 61 57

ou par mail à : ecole.steiner.hetre@gmail.com

 

 

zero déchet

Deux pas en avant, un pas en arrière

J’avais envie depuis longtemps de prendre le temps d’écrire un nouvel article tout d’abord pour remercier tous ceux qui me suivent ici ou sur instragram et de souhaitez la bienvenue à toutes les nouvelles personnes qui se sont inscrites aux notifications de mon blog.

Je parle habituellement de la pédagogie Waldorf et de la manière dont nous la vivons en famille pour partager et vous inspirer mais aujourd’hui j’aimerais utiliser cet espace pour autre chose.

Rentrons dans le vif du sujet……Je trouve cette période très difficile, je ne sais pas vous mais moi je suis devenue une angoissée du zéro déchet, de la disparition de la biodiversité et de mon empreinte écologique. Deux exemples, hier ma fille de 16 ans a rapporté une bouteille de Soda qu’elle s’était acheté – car il n’y en a jamais à la maison et j’ai fait un scandale….Lors de repas à l’extérieur je voudrais hurler qu’il faut tout de suite arrêter cette manière de consommer et quitter la table. Ce n’est pas normal d’en arriver là, non ?

Cela ne date pas d’hier, cela fait 20 ans que je chemine de manière différente. Depuis quelques années ma rage avait un peu diminuée – en fait je ne regardais plus ce que les autres faisaient et me concentrais sur ce que moi je faisais. Mais là je n’en peu plus ….

Heureusement ces derniers jours j’ai retrouvé espoir lorsque j’ai reçu des sondages pour deux ouvertures d’épiceries bio vrac dans des communes autour de chez moi….et quand ce matin j’ai découvert qu’une boulangerie traditionnelle avait changé de propriétaire et qu’ils font du pain bio au levain.

Mais en rentrant à la maison je croise un énorme engin tirant dans son énorme remorque 6 sacs énormes d’engrais chimiques et qu’un peu plus tard je découvre encore une haie qu’un agriculteur a coupé pour refaire une clôture -elle va, je l’espère, repousser.

Alors je garde espoir, je cultive mon jardin, je reste créative et m’investit dans des projets mais ma joie de vivre est très fortement amoindrie à cause du monde extérieur et des énormes enjeux environnementaux auxquels nous devons faire face et dont personnes ou presque ne semble s’en soucier.

De nombreuses femmes qui vivent vraiment la simplicité volontaire comme Claudia m’inspirent et je sais que je ne suis pas seule à être hyperconsciente de tout cela, voyez ce blog….Cela porte même un nom, l’éco-anxiété.

Et vous comment vous sentez vous face à tout cela ? Quels sont vos trucs pour bien vivre notre époque ?

Merci de m’avoir lue !