jardin d'enfant pédagogie steiner

Mes plans pour notre école à la maison

Dans mon dernier article j’avais commencé à vous parler de cette nouvelle année d’instruction en famille avec ma petite dernière de 5 ans – J’ai volontairement supprimé ce paragraphe pour rassembler ici mes plans pour cette nouvelle année.

Si Appoline était dans une école waldorf elle serait dans sa dernière année de jardin d’enfants. Ce qui signifie vous le savez sans doute qu’aucun apprentissage académique – écriture, lecture, maths- ne serait proposé avant 6 parfois 7 ans. La pédagogie Waldorf respecte le temps de l’enfance et les énergies sont canalisées plutôt vers tout ce qui est de l’ordre du physique et de l’imitation. Voilà en gros la théorie, mais chez nous et dans d’autres familles, il est difficile de freiner l’intérêt d’un enfant de 5/6 ans d’autant plus s’il est entouré de grands ou s’il a tendance a être “précoce”.

Cet été je me suis replongée dans les curriculums et le plan scolaire de la classe 1 (CP) qui fait entrer les enfants dans la découverte des lettres, des chiffres, du dessin de forme. Comme l’excellent travail d’ Hélène Besnard “Entrez en première classe” . C’est clair que ce n’est pas adapté à un enfant de 5 ans (par exemple les contes sont trop complexes, les dessins à reproduire trop élaborés et le temps de travail trop long). Alors j’ai trouvé un compromis. Je garde le rythme du jardin d’enfant comme l’an dernier, mais je vais lui proposer des jeux de lettres et de maths à la manière Waldorf principalement mais aussi Charlotte Masson et Reggio (appelés 123 ABC dans mon emploi du temps). Ce sera sur un temps court de 15 à 30 mn.

Je n’ai pas encore de photos pour illustrer, voici une liste de lien qui vont m’inspirer :

Je termine mes recherches pour une vue d’ensemble de l’année et je note mes idées pour septembre sur cette liste que je colle dans un cahier – je me penche d’un mois sur l’autre une semaine avant. Ce cahier me sert à consigner aussi ses apprentissages libres, il est bien pratique pour faire le rapport à l’inspecteur. Ces cahiers/planning que j’ai toujours fait aux enfants m’ont beaucoup soutenu dans l’instruction en famille.

forest school l'été le jardin les récoltes dans le jardin nos journées Notre famille pédagogie steiner

Été 2020

Un petit article pour partager avec vous quelques moments de notre été. Nous avons passé de bons moments en famille à construire le préau et les toilettes sèches de ma forest school. Cette année entière à découvrir le bois et à “l’aménager” a été une véritable source de joie pour moi, à présent je suis prête à endosser mon rôle d’animatrice.

J’ai beaucoup travaillé au jardin. Nos récoltes sont abondantes et même si cela fait plus de 20 ans que j’ai un potager c’est tous les ans une nouvelle découverte. Cette année je crois que j’ai enfin maitrisé la culture du poireau et j’attends avec impatience la récolte de maïs que nous allons manger frais, mais aussi je vais transformer les grains en polenta et j’ai aussi une variété de maïs pop corn que nous ferons griller au dessus du feu dès cet automne.

Au jardin
Dans la Loire
Les orties du jardin
Graines d’orties séchées

Lors d’une sortie botanique animée par mon amie Leila, herboriste j’ai appris que les graines d’orties pouvaient être récoltées et mangées car c’est un véritable alicament très riche en anti oxydant. Voyez cet article “les étonnantes propriétés de la graine d’ortie” . Associées aux cynorhodons riches en vitamine C que je récolte à l’automne, je pense que j’ai tout ce qu’il nous faut pour passer un bon hiver – sans compter la vitamine D que nous accumulons avec le soleil et la dernière recette de la joie et moins de stress. Voilà sur quoi je compte pour passer un bon hiver qui s’annonce difficile en terme sociétal peut être que le plus dur est derrière nous ou pas, enfin en ce qui me concerne j’ai saisi ce qui se passe et je n’ai pas peur. Au contraire je me sens encore plus forte pour résister, pour aller à contre courant toujours et encore dans tous les domaines de notre vie. Je ne manque aucun épisode de l’info en question de mes lanceurs d’alerte préférés.

les récoltes dans le jardin Non classé nos journées teintures végétales

S’occuper du jardin et des enfants

Je ne sais pas vous mais chez nous c’est déjà l’été. Avec son ambiance, ses activités et son rythme. Je passe beaucoup de temps “les mains dans la terre” et cette année j’ai triplé ma superficie de potager car c’est ma priorité d’avoir au jardin de quoi nourrir ma famille, de faire plus de conserves pour l’hiver et de cultiver mes plantes pour la teinture végétale. De ce fait je suis souvent occupée et Appoline joue dehors ou participe aux diverses tâches. Dernièrement une amie me faisait la remarque concernant Appoline qui joue si bien dehors tandis que je travaille et qui ne me sollicite pas beaucoup en comparaison avec ses enfants. Je lui ai répondu que c’est sans doute parce que je n’ai pas fait d’elle mon centre d’intérêt principal comme j’ai pu le faire avec mon premier enfant. Mais il n’y a pas que cela, j’ai poursuivi mes activités à un rythme moins soutenu tout en l’intégrant et en respectant ses besoins -sauf sa première année où j’ai fait une grande pause de tout. Et puis j’ai la chance que mes activités professionnelles ou de mon quotidien sont riches pour les enfants et c’est vraiment simple pour moi de leur proposer de participer ou pour eux de s’y intéresser – les cultures, les teintures, la couture, la laine, la forest school, les animaux. Et je suis aussi très épaulé par leur papa qui travaille à la maison depuis plusieurs années et qui s’occupe beaucoup des enfants dès qu’ils deviennent plus grands. Je vous dis tout cela car je reçois souvent des messages de parents me demandant comment je fais pour gérer une vie professionnelle, 3 enfants, l’ief, le jardin, la simplicité volontaire, etc. Comme vous, je suis à la recherche d’inspiration et j’aime beaucoup lire les blogs d’ Eve Hermann, de Marie Chioca et de Ginny Sheller. Ce sont des femmes expertes avec de grands enfants.

Camomille des teinturiers que je récolte pour faire du jaune ou des nuances de vert
Ribambelles de petites poupées en cours de réalisation
Le velours de coton aux couleurs végétales
Les oreilles avec du Liberty de Londres. Échantillons utilisés par des stylistes, destinés à être jetés mais récupérés pour moi par une très chère amie.

Voilà je n’ai pas grand chose à raconter, le temps semble être suspendu en ce moment, il ne se passe pas grand chose, nous avons repris à voir notre famille et nos amis et les longs jours à l’approche du solstice de juin nous permettent de savourer ce temps en famille. Nous pouvons retourner à la mer avant le retour des touristes. J’ai aussi pris le temps d’aménager mon bois et notre préau est presque terminé. La forest school ouvrira ses portes en septembre avec 3 groupes d’enfants. J’ai beaucoup cousu de petites poupées et fait des teintures végétales. Elles sont en vente sur mainsdelaine

Et le jour où on a pu retourner à la plage et voir les cousins
Vous connaissez la famille souris ? et bien si oui reconnaissez vous leur système d’eau courante à domicile

Et puis j’alterne avec des moments de prise de conscience face à l’avenir. Je n’ai pas d’inquiétude face au coronavirus, je suis juste désolée de voir tout ce que cela a engendré alors que l’humanité devrait plutôt se soucier de la l’état de notre Terre et Agir. De nombreux “lanceurs d’alertes” crient ici où là ce qu’il nous reste à faire…et j’ai beaucoup aimé cette vidéo “Réveillons nous” de Camille Etienne une jeune femme engagée. Alors je dirige mes pensées vers l’espoir que la plupart des hommes et des femmes se réveillent.

Enfin je profite de cet espace pour informer les parents de la Loire atlantique qui me lisent. Un projet d’ouverture d’école et de collège à ciel ouvert est en cours “la ruche bleue” basé sur la pédagogie Freinet et l’approche des forest school.

Je vous souhaite une belle fin de printemps.