Archives du tag: ief steiner

Autour de bébé/ Around Baby classe 4 dessins de formes école à la maison éducation waldorf

Et du côté de notre instruction en famille

Ces dernières années j’avais l’habitude de vous parler notre instruction en famille avec la pédagogie Steiner Waldorf. Peut être que cela vous manque ? peut être qu’au contraire vous préférez lire des articles plus légers sur notre vie de famille et sur l’éducation Waldorf en général, sur mes créations ou la laine ? En tout cas en ce qui me concerne je n’aime plus trop faire ce genre d’article et je me demande à qui cela sert…et puis avec une étudiante en moins j’ai tout de même moins de choses à montrer. Sachez aussi que le unschooling prend de plus en plus d’importance chez nous, non pas que j’en suis une adepte mais tout simplement parce que mon garçon de presque 10 ans n’aime pas écrire, ni dessiner et que c’est un peu compliqué de travailler ensemble alors il apprend beaucoup par lui même dans les livres et que sa passion pour la minéralogie,les fossiles et l’archéologie lui accapare presque tout son temps…et qu’il apprend beaucoup mieux ainsi. Et que notre inspecteur a aussi trouvé que cette façon d’instruire était satisfaisante.

Je tiens tout de même à lui faire vivre certains principes de cette pédagogie qui peuvent être proposés pour tous les enfants qu’ils soient scolarisés ou non car c’est une aide précieuse pour leur développement et des piliers sur lesquels nous parents pouvons nous appuyer dans ce passage difficile des 10 ans :

Les récits qui jalonnent les différentes classes et âges sont vraiment importants et exactement ce à quoi l’enfant doit se référer. Les mythes et les récits nordiques sont prépondérants mais il y a aussi tout les récits héroïques. Par exemple en ce moment nous lisons « Gardiens invisibles » de Jacob Streit

Le dessin de forme est aussi une aide précieuse pour nous car avec lui anselme travaille son tempérament, ses faiblesses et ses forces, c’est aussi une manière de travailler la fluidité et la rapidité dans l’écriture. Plus je fais du dessin de forme plus j’apprécie cet art, c’est incroyable tout ce que l’on peut déceler et résoudre.

L’aquarelle sur papier mouillé, le mardi c’est le jour de l’aquarelle. Là pas de souci tout le mon de aime et bébé appoline (18 mois) se joint à nous. Avec anselme (10 ans) je lui propose un thème ou un exercice puis il peut ensuite faire une peinture libre. C’est très valorisant pour lui même si sur le papier il doit se heurter à des expériences difficiles, tandis que pour bébé c’est l’immersion dans le rose pêche et dans l’élément eau. Et c’est pour moi très vivifiant et même si j’accompagne les enfants je peins aussi, il est d’ailleurs important pour les enfants de prendre modèle sur l’adulte sans recevoir d’explications. Je fais de la peinture intuitive et aujourd’hui comme la semaine dernière c’est une figure humaine ou angélique qui est sortie de ma peinture.

Du temps passé dans la Nature, des relations sociales et un rythme de vie calme et simple voilà les derniers et principes essentiels que nous essayons de vivre au quotidien avec nos enfants.

Et la petite Appoline vit sa vie de bambine et je ne me lasse pas de l’observer et de la photographier.

à très bientôt !

 

classe 3 grammaire pédagogie steiner

Grammaire et conjugaison avec la pédagogie Steiner

Anselme a découvert la nature des mots et la conjugaison (lors de deux périodes). C’est à nouveau l’histoire d’hélène Besnard,que j’ai utilisé comme point de départ, comme une introduction imagée. J’ai réadapté l’histoire en fonction de lui. Une fois tous les personnages présentés et dessinés (le sujet, le verbe, l’adjectif,…)nous avons travaillé avec  un ancien manuel pour faire des exercices d’entrainements.

L’important à mon sens est de rentrer dans la matière par le biais d’images et d’histoires que chaque parent instructeur aura crée pour son enfant. Ce qui est aussi essentiel et propre à la pédagogie Steiner est de respecter l’âge de l’enfant. Avant la neuvième année un enfant n’est pas prêt pour faire de la grammaire car bien que l’on utilise des images et une histoire il faut bel et bien ensuite s’exercer avec notre langue ! La nature des mots est ainsi gravée à tout jamais dans leur esprit, pas besoin de la revoir tous les ans…Adèle presque 13 ans ce souvient encore de l’histoire du royaume de Dame grammaire et connait bien la nature des mots. Enfin et surtout ce qui m’a à nouveau émerveillé c’est le plaisir qu’à eu Anselme à travailler et à produire ses cahiers, cela lui a demandé beaucoup de travail et d’efforts mais le résultat est très valorisant pour lui. Quel plaisir nous avons tous les deux à regarder ses productions. Et puis les petits cahiers de conjugaison (idée empruntée de la pédagogie Montessori) vont à présent lui servir d’aide mémoire et utilisés pour quelques années.

Dessin de la la nature des mots
Dessin de la la nature des mots
verbes
les chevaliers et les groupes des verbes
cahiers de conjugaison
cahiers de conjugaison

 

 

 

alphabet waldorf pédagogie steiner

Alphabet Waldorf

De plus en plus de familles nous rejoignent sur le forum ief steiner Waldorf Francophone et ces derniers jours certaines mamans ont lancé l’idée de faire un alphabet partagé de nos histoires et dessins pour introduire les lettres avec les enfants suivez la discussion ici).

Et puisqu’en France rien ou quasiment rien n’existe à ce sujet je m’y suis mise pour apprendre les lettres à mes enfants selon les recommandations de ce cher Rudolph Steiner.

J’avais pris pleins de petites notes et je comptais les partager, c’est chose faite ce soir. Ceci n’est pas une leçon pour les parents, juste ce que j’ai mis en place pour les enfants, ce qui nous a plus et ce que j’ai compris de mes recherches personnelles (je suis autodidacte).

Alors comment j’ai fait : et bien déjà j’ai regardé et lu les blogs américains (en français il y a celui de catherine et les fées et d’à pas de lutins) puis j’ai lu et relu L’éducation de l’enfant, l’art de l’éducation tome 1, collectif, pour éduquer l’enfant connaitre l’homme et les bases de l’éducation spirituelle de R. Steiner. Dans ces ouvrages on y trouve l’art et la manière d’apprendre à écrire et à lire. Comme pour tous les enseignements que l’on veut offrir à notre enfant il faut le faire avec le coeur, avec Amour, c’est la règle numéro 1 (selon moi et R. Steiner) et bien moi ça me donne envie de dessiner pour mes enfants et avec eux, de choisir quelle histoire leur plaira selon leur tempérament ou leurs intérêts du moments. Il y a donc milles et un dessin et histoires qui pourraient convenir…à vous de trouver ceux qui vous inspirent et qui vous donne envie de les partager avec tout votre coeur à votre enfant.

Je peux quand même vous dire certaines choses comme (c’est ici que mes petites notes prises sur un bout de papier vont faire tout leur effet !!!)  :

-Commencer par les lettres capitales latines

-Introduire qu’une lettre par semaine en commençant par raconter l’histoire ou jouer une histoire sur table.

-Faire le dessin devant votre enfant. IL n’y a pas de grand discours à faire il vous imitera.

– Vivre la lettre dans son corps (faire la lettre avec son corps avec ses mains en modelage, dans du sable, ….)

– Chercher d’autre mots qui commence par la lettre.

-les voyelles correspondent à l’âme (aux sentiments,…)

-Apprendre à écrire avant d’apprendre à lire « car la lecture vit entièrement dans le concept, sinon on met l’enfant sur la voie d’un développement cérébral précoce au lieu de susciter un développement qui saisisse son être tout entier« R. Steiner

-« Pour apprendre à écrire à l’enfant il faut se rapprocher du processus selon lequel l’écriture est apparue » R Steiner

-Penser à proposer des activités autour des lettres (exemple semaine du F, avec le feu :  faire des feux dehors, des bougies, danser autour du feu, danser avec des tissus léger pour imiter le feu, dessiner, modeler et peindre le feu….)

-Vous l’aurez compris chaque lettre est accompagnée d’une histoire ou d’un poème. Ici je ne vais pas vous donner les histoires que j’ai choisies, je n’ai ni le temps ni le droit de les publier. J’ai puisé mes histoires dans les contes de Grimm, dans les poèmes de Maurice Carême, dans Histoires d’animaux de J. Streit, dans Pour que la terre puisse rêver, dans des contes traditionnels et j’en ai aussi inventé.

Mais je vous montre avec plaisir quelques dessins que je trouve plutôt réussi.

[nggallery id=29]

R Le Roi des nains

Q la queue

C le croissant de lune

B la bouche de la baleine

D le dragon

F le feu

K le kangourou

M la montagne

P Le pingouin

w le wapiti

 

bien sur tous ces dessins prennent tous leur sens avec les histoires que je raconte et les activités sensorielles qui vont avec…

et pour finir faire le dessin de la lettre avec en bas le petit rappel .


Fatal error: Allowed memory size of 268435456 bytes exhausted (tried to allocate 130968 bytes) in /homepages/44/d218660541/htdocs/blog_isabelle/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 346