L’histoire de la nature des mots

Avec l’accord d’Hélène Besnard, auteur de Entre les mots. Voici une histoire de la nature des mots pour une première leçon de grammaire pour des enfants de 8/9 ans. J’ai réécrit certains passages.

La nature des mots,

Adaptation d’Isabelle H.d’après Hélène Besnard

Il était une fois deux très grandes amies Dame Lettre et Dame grammaire. Aujourd’hui nos deux amies veulent nous faire visiter la nature où elles ont beaucoup d’amis à nous présenter.

Voici une grande forêt où vivent différents personnages. Avec eux nous allons découvrir la nature des mots.

Dans cette forêt magnifique, il y a des petits elfes qui sont de toutes les couleurs de l’arc en ciel et qui toute la journée s’exclament : « Ah ! », « Eh ! », « Oh ! » et puis on entend aussi « Hourra » et d’autres mots comme ça qui expriment comment on se sent, comment on réagit à quelque chose. Ces petits êtres ont un drôle de nom : les in-ter-jec-tions !

Dame lettre et Dame grammaire nous disent :

Ah ! Les interjections !

Eh ! elles ont un nom !

Ouf ! Pas facile à retenir !

Mais oh ! comme elles sont

Hi ! Hi ! Hi faciles à écrire !

(dessin sur le cahier des elfes)

Après avoir salué  les elfes interjections nous avançons plus loin dans les chemins sinueux, nous croisons alors un chevalier vêtu d’une armure rouge. Bonjour je suis le chevalier verbe, avez vous besoin d’aide ? Ah ! celui-là il n’arrête pas de faire quelque chose. Il galope sur son cheval, il défend les pauvres et les malheureux, il surveille les domaines. Il manie très bien l’épée. Il semble toujours en action.

Sa devise est :

Je suis le chevalier rouge

Qui est, qui a, agit et bouge

Sur mon bouclier on peut lire

Aimer, chanter, bâtir, unir.

Voulez-vous que  je vous apprenne à être des chevaliers rouges ? Quand je dis un mot d’action , un verbe, vous pouvez le miner. Quand la clochette sonnera vous devrez vous arrêter, s’arrêter c’est aussi faire quelque chose puis écouter c’est très important. Ecoutez la prochaine action , le prochain verbe à miner.

(choisir des verbes actifs et faciles : marchez, reculez , dansez, balayez, riez, coudre, boire, sentir,sautez. Puis des verbes comme dormez, aimer, avoir, dire, lire, comprendre)

(dessin sur le cahier du chevalier verbe)

Nous disons au revoir au chevalier verbe mais nous le recroiserons certainement. Il a beaucoup de choses à nous montrer. Dame grammaire nous propose d’aller voir son plus vieil ami : le sage nom. Nous le trouvons tranquillement assis devant sa grotte tout vêtu de bleu. Le sage vénérable a écrit sur un parchemin tous les noms que Adam et Eve ont donnés aux êtres humains, aux animaux, aux végétaux, aux minéraux et le nom des choses que les humains ont fabriqués depuis. C’est une très longue liste !

Dame lettre se mit à chanter ceci :

Sage Nom, calme et savant

Sait le nom de toutes choses

Qui dans le monde se posent

Ou qui vivent dans nos cœurs

Sait le nom de tous les gens

Des pays, villes et vent

Animaux, pierre et fleurs.

Le sage nous dit : je suppose que le chevalier verbe vous a fait jouer. Je peux aussi vous amuser. Que dites-vous d’en faire de même avec les beaux noms que j’ai conservés sur mon parchemin ? Je connais le jeu de la statue. Je vais vous dire des noms et vous devrez vous transformer en la chose. Au sons de la clochette vous pourrez vous détendre et bouger.

Commençons Table, chaise, lampe, fleur, chien, je n’ai pas dit un chien qui court(qui jappe) non c’est le chevalier verbe qui nous l’aurait dit seulement chien.

Bravo c’est formidable  mais regardez qui arrive

Puis nous voyons sortir des petits nains bleu qui semblent vivre avec le sage.

Je vous présente mes amis les articles nous dit-il. Ils s’appellent le, la ,les, un une , des, aux, au, de des.

Voyez le nom « chien », écoutez plutôt le chien, les chiens, un chien, des chiens, aux chiens. Mes petits amis sont toujours parmi nous.

Les petits nains se mirent à chanter :

Nous sommes les articles minuscules !

Quand tu les nommes, articule :

Le, la, les, un ,une des,

Au, aux, de, du.

(dessin sur le cahier du sage et des nains en bleu)

Nous saluons les nains et leur disons à bientôt.

Nous avançons toujours plus loin, il reste encore beaucoup de personnages à rencontrer nous disent les Deux dames lettre et grammaire.

Tien voici les deux Artistes. Peintres ou sculpteurs, tout de jaune vêtus car ils nous apportent de la lumière pour savoir comment plus exactement sont les noms et aussi comment se font les actions des verbes.

Le premier artiste qui accompagne le nom est l’adjectif qualificatif.

Il nous dit : nous allons jouer ensemble je vais vous montrer comment je transforme les choses et les objets. Mon ami le sage vous a fait jouer au jeux des statues et bien moi je vais  sculpter le nom et  le changer de forme.

Je choisi le nom table attention au son de la clochette la table va se transformer : une haute table, une longue table, une petite table.

fleur, fleur bleue, petite fleur

L’adjectif qualificatif

C’est un peintre qualifié, actif

Il nous décrit comment sont les gens,

Il nous décrit, comment sont les choses :

Gros, petit, laid, charmant

Large, étroit, bleu, jaune, rose,

Joyeux, triste, qualifié, actif

Sont des adjectifs qualificatifs !

(pour le dessin prendre le bloc de cire jaune avec des reflets du bloc bleu couleur du nom)

Tiens voici l’artiste adverbe qui veulent jouer à statues !

Cette fois ci rejouons à faire le chevalier verbe

Marchez ! attention me voilà au son de la clochette et je change très vite : marchez lentement, marchez rêveusement,

Parlez doucement, nerveusement, courageusement

L’adverbe accompagne le verbe

Il lui dit comment faire une action

Il a beaucoup d’imagination

Merveilleusement, joliment, poliment,

Lentement, voilà quelques adverbes

(pour le dessin prendre le bloc de cire jaune et passer doucement le bloc rouge couleur du verbe)


 

Voilà nous disent nos deux belles dames, nous avons rencontré beaucoup d’amis aujourd’hui et pour ne pas oublier leur nom et leur nature voici pour toi un souvenir de la journée.

Faire un dessin  de toute  l’histoire sur une grande feuille. L’accrocher pour que l’enfant s’en souvienne en plus des dessins dans son cahier.

10 Commentaires

  • 4 novembre 2011 - 13:31 | Permalien

    Oh c’est magnifique!!
    Merci bcp a toi!!!

  • admin
    4 novembre 2011 - 13:45 | Permalien

    De rien !

  • 18 novembre 2011 - 15:29 | Permalien

    Merci beaucoup…Une précision, sur la fin du conte tu dis « (pour le dessin prendre le bloc de cire jaune avec des reflets du bloc bleu couleur du nom) » c’est à dire? on pourrait voir ce que cela donne? en tout cas vraiment merci!!

  • Shambolic
    28 novembre 2011 - 23:48 | Permalien

    Génial, je l’ai présenté comme ceci à mon enfant et il a tout de suite accroché!!
    A quand la suite?
    Merci!

  • admin
    1 décembre 2011 - 14:24 | Permalien

    Shambolic super si il t’as servi !
    pour la suite ce sera pour le printemps 2012…..

  • admin
    1 décembre 2011 - 17:39 | Permalien

    oui l’adverbe est jaune (les artistes en jaune) mais passer avec le bloc rouge pour lui faire des reflets rouge pour se souvenir qu’il est proche du verbe.
    est ce plus clair ?

  • Myriam
    8 octobre 2014 - 13:34 | Permalien

    Bonjour,
    cet article m’a beaucoup intéressé et me sert quasiment tous les jours… ! Par contre, j’ai beau chercher, je ne trouve pas de renseignement sur la présentation des prépositions et des conjonctions… Auriez-vous une source, ou est-ce indiqué dans le livre d’Hélène Besnard ?
    Je vous remercie beaucoup de m’aider si vous le pouvez !
    Myriam

    • admin
      12 octobre 2014 - 13:57 | Permalien

      Bonjour Myriam,
      non en effet il n’y pas de présentations des prépositions et des conjonctions mais peut être pourriez vous inventer vos histoires. C’est ce que j’avais fais pour mon ainée, mais je ne sais plu où j’ai écris ces histoires. je n’ai que les cahiers de ma fille…je les réécrirai pour mon fils l’an prochain….J’espère pouvoir cet hiver publier plus d’article sur nos travaux…..à bientôt

      • Myriam
        17 octobre 2014 - 9:59 | Permalien

        Bonjour,

        oui, j’ai déjà commencé à écrire quelque chose en effet… mais avant de l’utiliser, je voulais savoir s’il n’existait pas déjà quelque chose de plus pertinent… je trouve ces métaphores tellement adaptées, je ne suis pas certaine de pouvoir faire aussi bien…
        Merci en tous cas pour votre réponse !

  • Isabelle
    23 septembre 2015 - 15:44 | Permalien

    Merci beaucoup.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Fatal error: Allowed memory size of 268435456 bytes exhausted (tried to allocate 130968 bytes) in /homepages/44/d218660541/htdocs/blog_isabelle/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 346