Aquarelle et pâte à sel

Il fait souvent très lumineux le matin dans la cuisine, cela me donne envi d’y rester alors nous profitons du soleil et nous avons fait de l’aquarelle et de la pâte à sel.

Anselme a voulu faire de la pâte à sel il aime faire les mélanges, utiliser les emportes pièces et le rouleau.

Je suis assez déçue du papier aquarelle acheté chez enfance mirandole. Il est trop fin pour faire de l’aquarelle sur papier mouillé, ou alors il faut passer l’éponge vraiment doucement et qu’une seule fois. Si qq parmi vous l’utilise merci de m’en parler.

L’aquarelle sur papier mouillé est une technique que nous avons découvert il y a quelques mois, d’où nos tâtonnements.

Bref, faire de la peinture avec les enfants est assez stressant pour moi. Je ne peux d’ailleurs peindre qu’à la fin quand ils ont fini et qu’ils passent à autre chose. D’ailleurs pour ranger ils ne sont pas toujours très ravis…Mais le plaisir que l’on prend à peindre et à voir les couleurs nous font tjrs oublier ces quelques petites tensions qui s’estomperont quand Anselme aura grandit et qu’il pourra être plus autonome et quand moi je serai plus détendue…

Enfin voilà ce que l’on a fait ce matin . J’ai proposé à Adèle de reproduire un tournesol du jardin, il a fallut d’abord trouver les couleurs et je l’ai beaucoup aidé mais elle s’est très bien débrouillée. Dans les écoles steiner je ne crois pas qu’ils font ce genre de travail dès le grade 1. Il y a beaucoup de technique dans ce travail (le mélange des couleurs, le sens vers lequel la peinture se mélange, les formes de la plante). Adèle n’était pas satisfaite de son travail moi j’ai trouvé cela très beau (je l’ai un peu aidé pour le marron dans les feuilles jaunes). Cela lui permet d’apprendre pour une prochaine fois.

Puis elle a voulu d’elle même faire un dessin de couleurs et cela lui a parût plus simple. Je ne lui ai donné que trois couleurs (déjà beaucoup, il faudrait qu’elle en maitrise deux à la fois mais elle en veut toujours plus…). Ce genre de travail est beaucoup plus agréable pour un enfant de 6/7 ans et le rendu est toujours très beau.

5 Commentaires

  • 4 octobre 2010 - 1:11 | Permalien

    L’aquarelle peut être une activité stressante. Avec trois enfants, je dois être préparée! J’essaie de préparer la table pendant qu’elles jouent (plaque à peinture, pots vides, linge humide, pinceau humide à chaque place), puis je fais tremper le papier. Je les appelle avec une chansons (Mettons nos tabliers, nos tabliers, nos tabliers, mettons nos tabliers pour faire de la peinture), puis, quand elles sont assises, j’amène les papiers que j’éponge, puis ensuite une couleur à la fois et un pot d’eau pour bien rincer la barbe du lutin entre les couleurs. Je fais toujours avant et elles reproduisent. Tu lis un peu l’anglais? Je te recommande fortement le livre de Muller (http://www.lemandragore.com/detail.html?id=0863153666) et de commencer simplement par des jeux de couleurs (birthday parties comme il les appelle), le bleu visite le jaune, etc. L’important dans l’aquarelle à cet âge, c’est l’expérience des couleurs et non pas la représentation. C’est une activité très importante pour les enfants et très thérapeutique quand elle est bien faite.

  • admin
    4 octobre 2010 - 14:01 | Permalien

    catherine, merci pour ces petits trucs !

  • Carine
    5 octobre 2010 - 20:57 | Permalien

    Je vais parler de l’aquarelle sur mon post du jour, mais j’aimerais bien en savoir plus sur les histoires/jeux autour des couleurs.

  • admin
    6 octobre 2010 - 7:56 | Permalien

    j’ai déjà le livre painting in Waldorf éducation. Je le trouve difficile à lire. j’ai commandé painting with children. Sur son site donna dit que ces 2 livres se complètent, qu’il faut plutôt lire pwc en premier et celui que j’ai déjà en second.

  • Manuelle
    29 janvier 2012 - 23:33 | Permalien

    Ouf, ça me rassure de voir que vous deux avez commencé par stresser aussi en mettant en place la peinture avec vos enfants. J’ai commencé il y a deux ou trois mois et je suis à chaque fois si tendue que ça tourne à l’épreuve pour moi. Dans le livre de Muller, elle dit bien qu’il faut faire participer autant que faire se peut les enfants à la mise en place de l’activité, mouiller les feuilles, rincer les pinceaux… ce qui se passe d’ailleurs au jardin d’enfants. mais à la maison, que c’est dur ! en tout cas, merci de vos partages, j’imagine qu’ensuite on réfléchit à la manière de mettre en place la peinture avec les enfants pour que ça respire vraiment (moi je suis en apnée tellement je suis tendue… rien à voir avec la peinture hauschka que je fais pour moi !)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Fatal error: Allowed memory size of 268435456 bytes exhausted (tried to allocate 130968 bytes) in /homepages/44/d218660541/htdocs/blog_isabelle/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 346