Archives de la catégorie: autour de la laine

autour de la laine lectures steiner waldorf livres sponsors

Le monde de Laine et de douceur de Célia Portail

Journaldeschamps soutient La revue Fanette et Filipin. En septembre nous avions fait la connaissance de Valérie Dogna, rédactrice en chef de la revue, Aujourd’hui je vous propose un entretien avec Célia Lemoine, auteure et illustratrice de la revue.

celia

Journaldeschamps : Nous avons découvert vos premiers dessins dans les revues Mirlidor et Grain d’or il y a de cela plus de 10 ans. Pouvez-vous nous parler de votre expérience au sein de cette revue d’inspiration Waldorf.

Célia : j’ai eu la chance de connaître Ghislaine Pelletier, initiatrice de ce projet de revue pour enfants qui s’inspirerait de la pédagogie Steiner. Elle recherchait des illustrateurs. Nous nous sommes rencontrées et ça a été un coup de cœur. Nos élans à diffuser des images apaisantes, inspirantes, nourrissantes pour l’âme des enfants se sont rencontrées, nous avons cherché ensemble les noms de ces revues, c’était vraiment une belle collaboration. Et puis la revue s’est arrêtée…

Journaldeschamps : Comment avez vous participé à la création de la revue Fanette et Filipin ?

Célia : Je travaillais avec Valérie Dogna sur d’autres projets et voilà que cette idée me retraverse, l’idée d’une revue pour enfant au service de l’épanouissement du beau, du bon , du vrai chez l’enfant, en lien avec les rythmes des saisons ; et pendant plusieurs mois je vais en parler à Valérie, ramener le sujet sur le tapis, jusqu’à ce que la graine germe.

Journaldeschamps : Voilà quatorze numéros de fanette et filipin , quelle réussite ! Vous devez en être fière? La revue est de plus en plus réussie, qu’en pensent vos lecteurs ?

Célia : je suis très fière de cette revue, des talents réunis ici, de la belle collaboration qui se vit dans les coulisses, derrière cette revue il y a vraiment des gens passionnés, dévoués, nous aimerions que cette revue se diffuse toujours davantage, cela ferait un contrepoids à ce qui est proposé par ailleurs dans les kiosques et qui n’a pas la profondeur des histoires et des images de ce journal.

Les lecteurs sont pleins de reconnaissance, de remerciements pour l’existence de cet album, cela nous fait chaud au cœur et nourri notre élan à continuer.

Journaldeschamps : Vous excellez dans l’art du dessin et dans les tableaux en laine. Avez vous suivi une formation ? Comment avez vous découvert les tableaux de laine?

Célia : j’ai reçu le don du dessin, et j’ai perfectionné ce talent à l’école ; j’ai découvert les tableaux de laine avec Ghislaine Pelletier qui m’a présenté Serge Arzan un grand artiste de la laine ; Il m’a montré comment il réalisait un tableau, là encore, un coup de cœur avec cette matière et j’ai poursuivi mon apprentissage, mon perfectionnement de cette technique en créant des tableaux, qui se sont améliorés au fil du temps.

Journaldeschamps : Votre art est typiquement ce que l’on appelle de l’art waldorf, est -ce volontaire ? Comment vous situez vous par rapport à cette pédagogie, vos enfants sont-ils allés en écoles waldorf ?

Célia : j’ai été très proche de cette pédagogie, de l’enseignement de Rudolf Steiner, des écoles, très inspirée par les tables des saisons, les fêtes , j’aurai aimé mettre mes enfants dans ces écoles mais je n’ai pas eu les moyens hélas de le faire.

Journaldeschamps : Pouvez-vous nous parler des qualités des tableaux de laine pour les enfants et aussi pour les adultes.

Célia : La laine est une matière qui porte en elle la douceur, c’est une matière qui est aussi lumière, ses fibres permettent les transparences, mais aussi le volume, le mouvement ; c’est juste magique de travailler avec cette matière/lumière dans les mains, de sentir sa douceur en créant. C’est comme un prolongement, une manifestation des élans qui me traversent et qui sont douceur, tendresse et joie ; la palette des couleurs que j’ai à disposition est généreuse et lumineuse  et me permet d’exprimer pleinement les inspirations qui me traversent ; pour les enfants et les grands regarder ces images de laine est fascinant, c’est un voyage, au cœur des transparences, des ondulations, on plonge dans la douceur, le mouvement et la vibration de la matière.

Journaldeschamps : Vous travaillez auprès d’enfants, que leur faites-vous faire ?

Célia : J’interviens dans plusieurs écoles dans la semaine, et avec les enfants nous travaillons principalement avec les aiguilles à feutrer. Ils adorent réaliser des petits animaux en volume, coccinelles, poissons, mais aussi des oiseaux à suspendre. Ils adorent cette matière, la facilité avec laquelle on peut réaliser des objets en volume, leur plaisir au contact de la laine est si palpable, et ils attendent avec impatience la prochaine séance. Ce qui leur plaît aussi énormément c’est la réalisation de paysages miniatures, avec des lutins, des petits animaux, si vous pouviez voir leurs yeux quand ils sont affairés à cette création,c’est merveilleux !

Journaldeschamps : Avez vous des projets dont vous aimeriez nous parler ?

Célia : je continue de mettre mes talents au service de projets qui me tiennent à coeur : Fanette et Filipin  bien sur ;  un coffret de 75 cartes illustrées avec mes tableaux en laine sur nos besoins et comment en prendre soin avec la communication non-violente vient de sortir, j’en suis très heureuse. Je me réjouis de cette collaboration avec Sophie Grosjean , formatrice en CNV qui va se poursuivre avec de nouveaux projets. Je me forme pour être accompagnante individuelle avec la CNV avec Isabelle Padovani et je continue de réaliser des tableaux et des mobiles en laine.

Pour admirer ou offrir des créations de Célia rendez-vous dans sa boutique en ligne http://fr.dawanda.com/shop/revesenlaine

et sur son blog

http://celiaportail.blogspot.fr/

creation-tableau-ange0

creation-tableau-ange

 

creation-tableau-ange2creation-tableau-ange1creation-tableau-ange3

En ce moment profitez de l’Abonnement à fanette et filipin à 39 € au lieu de 45 €

(pour la France)

avec le code promo FFPR
(en ligne ou par courrier)

 Et recevez en cadeau

un très joli POSTER surprise !

autour de la laine sur mes aiguilles

Tricot

salopette-vintage2

salopette-vintage3

salopette-vintage1

Je tricote beaucoup et j’ai envie depuis longtemps de faire partie de la communauté sur ravelry. Ce soir je m’y suis mise et j’y partage gratuitement le patron de la salopette vintage pour bébé que je viens de finir. C’est un patron des années 70 que j’ai adapté et qui mérite de revivre !

J’ai d’autres projets sur mes aiguilles et je vous en reparlerai…et vous tricotez vous ?

pdf gratuit à télécharger instruction-salopette-vintage

 

autour de la laine

Laines d’Irlande entre mes mains….

Nous revenons d’un séjour en Irlande en famille (grands parents/cousins/cousines), j’ai découvert un pays magnifique où les moutons et leur laine sont omniprésents. En traversant le pays j’ai pu observer beaucoup d’entre eux broutant ou ruminant l’herbe verte, je les ai vu crapahutant à travers les roches et les monts, ils étaient si blancs, sans doute bien lavés par la pluie. Je n’ai pas réussis à reconnaitre toutes les espèces que j’ai vues.Le tricot n’est pas très en vogue chez les irlandais, et les créations textiles en laine sont destinées surtout aux touristes. J’ai cherché en vain les boutiques de laine à tricoter que j’avais repérées sur le web ,toutes sont fermées. Dans le parc national de Killarney, nous avons visité une demeure de style Tudor où siégeait aussi une petite entreprise de tissage The mucross weavers, en discutant avec les employées j’ai pu savoir qu’il existait une filature non loin de là :la filature artisanale du Kerry « Kerry woollen mills ».Je n’ai pas de photo à vous montrer j’ai préféré en profiter avec mes yeux et mon coeur, sur ce blog quelqu’un a fait un bel article sur cette filature.

J’ai trouvé plusieurs sortes de laines irlandaises avec lesquelles j’ai commencé des petits chaussons. La laine de pays est très rêche mais les teintures sont très belles, par contre j’ai découvert d’autres laines, provenant de toisons d’agneaux et des laines « tweed ».

sur-ma-table2

De retour en France, je me suis vite remise au travail pour fabriquer des poupées pour Noël, honorer les commandes qui arrivent et me replonger dans la douceur de l’enfance.

Sur ma table
Sur ma table
Deux petites poupées en cours de fabrication
Deux petites poupées en cours de fabrication