Comment faire de l’aquarelle Waldorf

 

Dans cet article j’aimerai vous montrer Comment faire une séance d’aquarelle sur papier mouillé avec vos enfants. Vous trouverez aussi à la fin de cet article les « Pourquoi » de cette technique artistique.

Pour commencer j’aimerai vous conseiller de la pratiquer régulièrement selon le rythme qui vous convient, chez nous depuis plusieurs années c’est le mardi le jour de peinture, avec une pause aux vacances d’été.

 

Rythme de la semaine avec ma bambine : lundi conte sur table, mardi aquarelle, mercredi courses, jeudi jardinage, vendredi sortie avec les amis, samedi ménage, dimanche repos

Matériel nécessaire :

#Une planche en bois ou en plastique

La planche vous servira de support pour votre feuille mouillée

#Du papier spécial aquarelle

Puisque le papier va être mouillé, prenez un papier assez épais qui ne risque pas de se déchirer; entre 80g et 140 g

#Des couleurs d’aquarelle

Les six couleurs du cercle de Goethe, à l’unité ou en kit

Trois couleurs du cercle primaires pour les plus jeunes suffisent, rouge bleu et jaune primaires

contenance au choix 20ml/50ml/250ml

#Des pots en verre pour conserver et utiliser l’aquarelle et leur support

#Un pinceau large à manche rond ou manche court pour les enfants

afin d’éviter de dessiner en faisant des contours et pour une meilleure application des couleurs

#Un chiffon et une éponge

pour nettoyer son pinceau  quand on change de couleur, ou pour prendre l’excédent d’eau du pinceau, pour enlever le surplus d’eau de la feuille

#Des pots en verre recyclés

pour rincer son pinceau, pour avoir de l’eau propre à proximité; 1 à 2 pots par personne

Vous pouvez aussi démarrer simplement avec  un kit de peinture aquarelle

 

Chaque « artiste » aura devant lui sur une table : sa planche, son pinceau à droite (ou à gauche pour les gauchers) , son chiffon, son éponge, son bocal d’eau propre pour nettoyer son pinceau, sa ou ses couleurs, une feuille aux coins arrondis (on privilégie les formes arrondies avec les petits et cela est plus facile pour eux de peindre dans les coins). Respecter autant que possible la place de tout ce matériel d’une séance sur l’autre.

 

 

Mouiller généreusement votre papier soit en le laissant 5 minutes dans un fond d’eau dans votre évier ou une bassine, soit avec l’aide d’une éponge sur votre planche comme sur la photo

 

Puis éponger l’excédent d’eau avec votre éponge

 

Les pots de peinture achetés doivent être dilués avec de l’eau et ne s’utilisent généralement pas pur. Ici, j’ai dilué les trois couleurs primaires que je conserve dans ces pots. J’ai mis une grosse noisette de peinture pure et de l’eau. Ces couleurs sont assez fortes, alors je les dilue encore un peu avant de les donner à l’enfant dans la petite coupelle. Mais il m’arrive aussi de donner directement cette intensité de couleur.

 

Toute cette préparation est dans les premiers temps à réaliser par l’adulte mais très vite les enfants pourront vous aider à installer et à ranger avec vous. C’est souvent un plaisir pour eux de nettoyer les pinceaux et les coupelles dont il reste encore un peu de couleur. Ils continuent d’ailleurs dans l’évier à faire d’autres expériences avec ces couleurs !

 

Quand on commence à faire de l’aquarelle sur papier mouillé, adulte, enfant ou bambin il est conseillé de commencer uniquement avec une couleur.

pourquoi, et bien simplement pour prendre le temps de vivre une couleur à la fois. De l’apprivoiser de voir quels effets elle produit, quels sentiments et comment avec son pinceau on la fait vivre, comment elle se comporte dans l’eau,…

J’ai toujours proposé le rouge pour les petits car en dilution légère la couleur est la fleur de pêche, couleur de la matrice…

Le rouge primaire et 3 degrés d’intensité

Quelle que soit la couleur utilisée (je ne vais parler que des couleurs primaires ) commencez par mettre à disposition une dilution légère de la couleur, puis lors d’une autre séance quand l’enfant semble avoir terminé ou manque d’inspiration donnez lui une nouvelle coupelle avec la même couleur plus forte. Vous pouvez avoir beaucoup de dilutions possible, j’ai l’habitude d’en faire 3 (une très très claire, une moyenne et une forte) Évitez d’en donner une trop forte aux tout petits.

conseil : si vous avez les 6 couleurs de cercle de Goethe vous pouvez fabriquer les primaires :  rouge primaire en mélangeant du carmin et du vermillon; du bleu primaire avec les 2 bleus et du jaune primaire avec le jaune d’or et le jaune citron.

La seule chose que vous ayez à « apprendre » à votre enfant est d’essuyer son pinceau à chaque fois qu’il prend de la couleur. Nul besoin de thème ou de leçon avec les plus jeunes.

Je dit que le pinceau doit essuyer ses poils (quand il y a de couleur avant d’aller sur le papier pour éviter de mettre trop d’eau sur le papier.), qu’il doit prendre son bain (quand il faut le plonger dans l’eau propre) avant de mettre un nouveau vêtement (quand vous introduirez 2 couleurs il faudra aussi lui apprendre à rincer son pinceau avant de prendre une autre couleur). En effet les mélanges de couleurs se font sur la feuille et nonpas dans les coupelles qui doivent rester aussi propres que possible et que l’on peut réutiliser, sinon il faudra les jeter.

Et comme les enfants apprennent en imitant prenez ce temps vous aussi pour peindre en même temps qu’eux avec la même couleur sans chercher à faire quelque chose de figuratif juste pour vivre une expérience de couleur. Empêchez vous de faire des commentaires mais soyez réceptif à ce qui se passe chez votre enfant, à ses commentaires et impressions.

quand le bleu primaire arrive sur notre feuille et rencontre le rouge, 3 intensités de bleu.

 

Une séance peut durer que 5 à 10 minutes pour les plus jeunes et plus longtemps avec les enfants grandissants, 30/40 mn.

Toutes ces indications sont valables pour les enfants de 3 à 7 ans et pour les débutants adultes et enfants. Un jour vous sentirez que les enfants et les adultes seront prêt à rentrer dans le monde de l’image. Peut être que certains enfants plus âgés aimeront peindre une scène d’un conte que vous aurez raconté, une ambiance de saison, un paysage, une figure. Les enfants en instruction à la maison et qui suivent la progression Steiner auront quantités d’occasions de peindre (voyez mes articles des années précédentes)

Aquarelle réalisée lors de l’étude de l’Ancient testament

 

Dragon et couleurs de la Saint Michel

Vous pouvez alors vous lancer ! Mais avant de terminer cet article je voudrai évoquer l’intérêt de l’aquarelle sur le développement sur le corps physique, l’âme et l’esprit des enfants (et des adultes)

L’aquarelle pratiquée dans les jardins d’enfants et les écoles Steiner Waldorf a été mise au point grâce aux conseils de R. Steiner par des enseignants et des jardinières. En plus d’être une merveilleuse activité, l’enfant apprend à trouver la couleur de manière intime avec tout son être, il est aussi capable de la retrouver dans la nature et de faire le lien, de comprendre et d’être sensibilisé au monde du clair obscure (ombre et lumière). Même s’il ne devient pas un artiste il aura une approche et une compréhension du monde plus fine. Mais ce n’est pas le seul bénéfice et c’est Freya Jaffke, ancienne jardinière qui a écrit beaucoup sur la petite enfance et l’art qui nous dit que les expériences faites avec l’aquarelle seront bénéfiques pour sa vie d’adulte. « Par exemple il faut faire attention,attendre, poursuivre son travail, faire l’expérience du mélange des couleurs, des intensités. Toutes ces activités participent aux fondations de l’âme en sommeil de l’enfant, l’aide à se saisir de son corps physique et rend son sens de l’organisation et de ses membres plus réceptifs. Quelqu’un qui a appris étant jeune à porter attention à la force ou à la délicatesse des couleurs et graduellement à l’appliquer sera plus tard plus à même  d’appliquer ces capacités de l’âme dans des situation sociales »FJ in About painting and human developpement through art

Dans son excellent livre you are your child first teacher, Rahima Baldwin Dancy nous rappelle que les couleurs sont dans leur élément quand elles sont dans l’eau. Leur vrai nature s’exprime dans l’eau quand elles perdent la lourdeur et la dureté terrestre. C’est pourquoi l’aquarelle sur papier mouillé correspond vraiment aux besoins de l’enfant : l’inachevé, la douceur, la croissance dont les couleurs font preuve tout comme la nature de l’enfant.

*********************************

Cet article a été réalisé dans le cadre de mon partenariat avec Mercurius France. Si vous avez des questions n’hésitez pas à m’en faire part.

 

Retrouvez tous les articles du blog depuis plusieurs années dans la catégorie Aquarelles Waldorf :

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

5 Commentaires

  • 25 septembre 2017 - 14:53 | Permalien

    Oh merci pour ce chouette descriptif, j’ai très envie d’essayer avec mes garçons! J’aime bien ce petit semainier que tu partages, c’est inspirant!

    • isabelle
      26 septembre 2017 - 14:15 | Permalien

      merci pour ton commentaire Clémence. Oui le rythme et l’organisation me simplifie la vie et tout le monde en a besoin surtout les 0/7 ans

  • Aurélie
    26 septembre 2017 - 12:27 | Permalien

    merci beaucoup pour ce partage , cela faisait un moment que je voulais essayer, je vais donc pouvoir expérimenter cette technique avec mes deux grandes.
    une interrogation concernant les plus jeunes, mon dernier a 14 mois et je me demandais quels outils (cire, crayons, peinture,…) utilises tu pour cette tranche d’age?
    merci
    passe une agréable journée

    • isabelle
      26 septembre 2017 - 14:13 | Permalien

      Bonjour aurélie, avec un petit de 14 mois qui voudra faire comme ses soeurs je te conseillerai de lui donner quelques crayons et/ou pavés de cire quand les grandes dessinent, en supposant qu’elles aussi dessinent avec des crayons ou pavés de cire. Toi aussi tu peux dessiner avec eux. Si elles utilisent d’autres crayons cela va être difficile de lui faire comprendre et de l’empêcher d’en faire autant…Pour la peinture c’est trop jeune, pour le faire patienter laisse le manipuler et patouiller dans un pot d’eau , un pinceau mais pas encore de couleur, 18 mois c’est limite, à 2 ans on peut commencer avec des petites session qui durent 5/10 mn…La cire à modeler oui dès 2/3 ans mais il faudra d’abord la ramollir pour lui , je la plonge dans un bol d’eau tiède/chaude pour aller plus vite quand je n’ai pas le tps de malaxer la cire et je l’essuie sur un tissu. Voilà merci de ton message.

  • 2 octobre 2017 - 9:13 | Permalien

    Magnifique ! très intéressant, merci.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Fatal error: Allowed memory size of 268435456 bytes exhausted (tried to allocate 130968 bytes) in /homepages/44/d218660541/htdocs/blog_isabelle/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 346